Menu Fermer

"Les Arnaqueurs"

titre original "The Grifters"
année de production 1990
réalisation Stephen Frears
scénario Donald E. Westlake
musique Elmer Bernstein
interprétation John Cusack, Anjelica Huston, Annette Bening
récompense Prix Edgar Allan Poe pour Donald E. Westlake

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un film qui fait froid dans le dos. On regarde avec une fascination mêlée de dégoût ces personnages qui s'entre-déchirent pour de l'argent. Roy est un être falot pris entre les griffes de deux femmes superbes et vénéneuses : Lilly, la mère possessive, amoureuse de son fils, et Myra, la jeune rivale qui veut l'en déposséder. Les deux actrices sont absolument remarquables. Mais ce qui retient surtout l'attention, c'est la perfection, l'élégance, la sobriété et l'efficacité d'une mise en scène précise. Il fallait tout le talent de Stephen Frears pour faire accéder ce thriller au niveau de la tragédie. Un vrai film noir qui hante longtemps l'esprit après sa vision.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Dangereuses liaisons : un trio infernal (dont un "couple" mère-fils peut-être incestueux) dans un monde sordide et sans pitié. Passant de Laclos à Jim Thompson, Stephen Frears évoque avec bonheur l'univers trouble et désespéré de celui-ci. La scène de la "punition" d'Anjelica Huston par Pat Hingle fait preuve d'un sadisme cool qui donne froid dans le dos.