Menu Fermer

"Le dernier exorcisme"

titre original "The last exorcism"
année de production 2010
réalisation Daniel Stamm
interprétation Patrick Fabian

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Didier Koch

Certes, "Le dernier exorcisme" fait preuve d'un certain opportunisme, surfant sur la mode du faux documentaire remise au goût du jour en 1999 par "Le projet Blair Witch", mais ayant réellement pris ses sources en Italie dans les films gore de Ruggero Deodato ("Cannibal holocaust", 1980). Il pille allègrement ses illustres prédécesseurs que furent "Rosemary's baby" et "L'Exorciste", mais avec un certain talent, nous offrant une première partie très rafraîchissante et originale.

Cotton Marcus est tombé tout petit dans la prédication, fléau des campagnes américaines, prenant ainsi la suite de son père. Son talent de bonimenteur lui a donné une aura sans conteste sur l'ensemble de sa congrégation et offert la prospérité. Face à la caméra pour un reportage, Marcus s'interroge sur ce qui, dans son parcours, relève de la véritable foi ou de l'atavisme familial. Pratiquant l'exorcisme pour venir en aide à des populations dont l'obscurantisme ne peut qu'étonner au sein de la première puissance économique du monde, il entend démontrer que, malgré les astuces qu'il a mises en place pour décupler la réaction des "possédés" à ses incantations, son action est d'utilité publique.

Le reportage auquel nous assistons est tout à la fois une sorte de rédemption pour Cotton Marcus et une occasion supplémentaire pour lui de se mettre en valeur. Mais que ce passerait-il si le prédicateur tombait, pour une fois, sur un réel cas de possession ? C'est ce que la seconde partie, plus conventionnelle et référentielle, va nous expliquer. Jusqu'à la fin assez stupéfiante, le suspense est fort bien entretenu par Daniel Stamm, réalisateur allemand débutant qui, pour son premier film à Hollywood, se sort très bien des pièges faciles qui risquaient  d'affadir son travail.

Patrick Fabian, acteur de télévision confirmé qui occupe en permanence l'écran, est d'une efficacité redoutable.