Menu Fermer

"Le cinéma des années Reagan : un modèle hollywoodien ?"

Essai rédigé sous la direction de Frédéric Gimello-Mesplomb
(maître de conférences à l'université de Metz, chercheur au C.N.R.S.,
enseignant à l'Institut d'Études Politiques de Paris)

Contributeurs : Joseph Armando-Soba, Joël Augros, Sébastien Boatto,
Alain Brassart, Pascale Fauvet, Francis Hippolyte, Marianne Kac-Vergne, Laurent Kasprowicz, Claude Le Flohic, Delphine Letort, Thomas Michaud,
Jérôme Momcilovic, David Morin-Ulmann, André Muraire, Florian Treguer,
Jean Ungaro

Éditions Nouveau Monde, collection "Histoire et cinéma", 2007, 23 €
illustrations couleur

http://fgimello.free.fr/publications/cine_reagan.htm

« On connaît la boutade de Raoul Walsh à propos des trois éléments essentiels du cinéma : « Action, action, and... action. »
Dans les années 1980, Hollywood produit quantité de films dans lesquels l'action devient le principal moteur narratif. Ces divertissements qui mettent en scène, sur fond d'esthétique publicitaire, des thèmes comme la revanche sur la guerre du Viêtnam ("Rambo", "Portés disparus", "Delta Force"...), la condamnation des déviances de la société américaine ("Cobra", "RoboCop", "Un justicier dans la ville", "L'inspecteur Harry"...), ou la figuration manichéenne de héros victorieux ("Rocky", "Piège de cristal", "Conan le barbare"...), sont très vite considérés comme les "porte-avions" de la propagande reaganienne.
Au croisement des études américaines, des études cinématographiques, de la sociologie et de l'histoire, une nouvelle génération de chercheurs dresse le bilan de cette production en s'attachant notamment aux phénomènes de réception populaire.
Cet ouvrage analyse les rouages du système de production des films à grand spectacle et observe à travers eux l'édification d'une mythologie hollywoodienne de la société américaine des années 1980. L'engouement du public - mais aussi l'étonnante longévité commerciale de ces films - pose la question des différences culturelles et des modes de pensée mis en œuvre pour comprendre la réception du film de genre de part et d'autre de l'Atlantique. »

Sommaire

- Préface de Michel Cieutat (professeur à l'université de Strasbourg, co-auteur avec Christian Viviani de "Pacino-De Niro, regards croisés", critique à Positif)
- Avant-propos de Frédéric Gimello-Mesplomb

Partie I - Hollywood 1980-1990 : économie et politique au diapason de l'industrie du cinéma

Chapitre 1. Questions de méthode : des mythologies politiques du cinéma à une sociologie pragmatique de l'industrie hollywoodienne
Chapitre 2. L'industrie : l'économie des studios hollywoodiens dans les années 1980
Chapitre 3. La profession : Hollywood et le syndicalisme des acteurs américains

Partie II - Mythologies et thèmes récurrents

Chapitre 4.
• Esthétique(s) du film d'action : qu'est ce que l'action dans un film à grand spectacle ?
• Le film d'action hollywoodien : définition, origines et règles du genre
• Excès, hybridation et régression : la nouvelle donne du film d'action selon John McTiernan
• La série des "Rocky" ou la mise en scène de l'action à travers le prisme de la télévision

Chapitre 5. Figures de la justice et de la morale
• Dirty Harry : le western urbain à la racine des années 1980
• Le retour à l'écran du populisme pastoral : les fermières héroïques foulent à nouveau les raisins de la colère
• Le thriller érotique : de la libération sexuelle à la morale puritaine

Chapitre 6. Le héros américain
• Le héros reaganien ou l'expression du mythe du "rêve américain"
• Le corps sacrificiel du héros
• L'homme extraordinaire du cinéma : remarques sur l'œuvre d'Arnold Schwarzenegger
• Le corps bodybuildé au cinéma : magie et anthropologie d'un spectacle
• Une hyper-masculinité vulnérable : le paradoxe du héros blanc face à la crise des autorités et la trahison des élites
• Le rôle de la femme et la dimension féminine du héros de films d'action

Chapitre 7. Mythologies politiques et sociales
• La régénération par la violence : "Rambo" ou l'innocence retrouvée
• "Terminator 1" ou les craintes de l'informatisation de la société
• "Invasion Los Angeles" de John Carpenter : une critique sociale des États-Unis à 4 millions de dollars

Partie III - Les enjeux de la réception et des publics

Chapitre 8. La réception française de "Rambo II" et "Rocky IV" : et si ces films n'étaient pas des films de propagande ?
Chapitre 9. Ce qu'en pensent les ados des milieux populaires

- Notes
- Principaux films analysés
- Biographies des contributeurs
- Bibliographie
- Chronologique politique internationale des États-Unis (1980-1990)