Menu Fermer

"La corde raide"

Clint Eastwood sado-maso

titre original "Tightrope"
année de production 1984
réalisation Richard Tuggle
scénario Richard Tuggle
musique Lennie Niehaus
photographie Bruce Surtees
montage Joel Cox
production Clint Eastwood
interprétation Clint Eastwood, Geneviève Bujold, Alison Eastwood

La critique de DVDClassik : cliquer ici.

La critique de Pierre

Voici un film ,
- interprété par Clint Eastwood,
- avec aussi Alison Eastwood,
- produit par Clint Eastwwod,
- sur une musique de Lennie Niehaus (tous les Clint Eastwood),
- photographié par Bruce Surtees (tous les Clint Eastwood),
- monté par Joel Cox (tous les Clint Eastwood),
- et réalisé par...
...Richard Tuggle !!!
T'es qui, toi ??? Dis-moi, Richard, ton deuxième prénom, ce ne serait pas Clint Eastwood par hasard ??? Et bien nom, j'ai vérifié sur IMDb, semblerait que ce Richard Tuggle existe pour de vrai... En effet, il a écrit le scénario de... "L'évadé d'Alcatraz", avec qui-vous-savez. Bref, on a compris : Richard Tuggle est au mieux ce que Richard Marquand était à Georges Lucas sur le Jedi, un yes-man qui fait ce qu'on lui dit. Je l'affirme donc : "La corde raide" est un film de Clint Eastwood.

Mais pourquoi ne pas le dire ? Peut-être à cause du pitch, qui met Clint dans des situation hyper-chaudasses : il joue le rôle d'un flic largué par sa femme et qui va aux putes, et leur fait des trucs pervers sado-maso. Sauf que ces putes se font tuer, et que nous, spectateurs, en venons à douter que le tueur ne soit pas Clint lui-même ! En même temps, pendant un long passage du film, Clint essaye de reconstruire sa vie en éduquant ses deux filles, et en draguant cette actrice canadienne célèbre (Geneviève Bujold), que perso, je trouve AFFREUSE.

Bon, au final, c'est un thriller sympa, mais un peu trop long et lent. L'intérêt du film ne réside pas dans l'enquête, traitée par dessus la jambe, mais dans la personnalité du perso de Clint, qui se révèle comme souvent un très bon acteur. Mais tout ça manque de mojo, et dure 20 bonnes minutes de trop. À la réflexion, ce film a peut-être vraiment été réalisé par Richard Tuggle !