Menu Fermer

"La coccinelle à Monte-Carlo"

titre original "Herbie goes to Monte Carlo"
année de production 1977
réalisation Vincent McEveety

La critique de Sébastien Miguel

Du côté de Montreuil, Georges M. avait fait un très bon film sur le même sujet avec "Le raid Paris-Monte Carlo en deux heures" en 1905. Mais ici, on est chez Disney ! Les Ricains aiment la France. Souvenez-vous de "French kiss", "Une grande année"… Et la France, c’est Paris. Bon, à la rigueur Monaco, Monte Carlo. Mais c’est tout. En même temps, il y a pas mal de Français vivant à Paris qui pensent pareil…

Disney nous balance une bonne grosse comédie franchouillarde à l’américaine avec une ribambelle d’abrutis (Xavier Saint-Macary, Gérard Jugnot, Jacques Marin...) et même une bimbo à forte poitrine (un petit caméo de Katia Tchenko juste avant "Mon curé chez les Thaïlandaises"). Grandeur et splendeur de la France.

Les transparences datent des années 50, les doublures ne raccordent jamais avec les acteurs, les ‘stars’ cabotinent à mort (Roy Kinnear, énorme) et on même droit au ringard Victor des "Feux de l’amour" en Bobby Deerfield avec grosse moustache et combi rouge moulante.

Tout cela est totalement débile, et on se dit que les enfants ont bon dos pour justifier un tel amoncèlement de crétineries.

Cela étant dit, la saga ‘Herbie’ allait trouver son nadir suprême avec le bouleversant "La coccinelle à Mexico" ! Et là, franchement, on rigolera plus.