Menu Fermer

"Hors de portée"

titre original "Beyond the reach"
année de production 2014
réalisation Jean-Baptiste Léonetti
interprétation Michael Douglas, Jeremy Irvine, Ronny Cox

La critique de Didier Koch

Revenu du diable vauvert après qu’un sale cancer l’ait frappé juste après le tournage de la suite de "Wall Street", Michael Douglas profite de son visage désormais sévèrement buriné pour s’offrir des rôles plus grands que nature. Jouant les producteurs, il participe à ce petit survival de très bonne tenue réalisé par Jean-Baptiste Léonetti, jeune Français venu du monde la publicité.

Ce mano a mano à la vie à la mort assez peu probable recycle le thème désormais célèbre des "Chasses du comte Zaroff" (Irving Pichel et Ernest B. Schoedsack, 1932) en déplaçant l’action dans le décor tout à la fois grandiose et étouffant du désert de Mojave (Nouveau-Mexique). Le vieil homme d’affaire cynique et sûr de son fait, venu dans le désert pour tuer illégalement du mouflon, assoit sa domination sur son jeune guide (Jeremy Irvine) en chevauchant, tel Ben Hur sur son char, une sorte de monstre mécanique initialement conçu par Mercedes (AMG G63 6x6) pour l’armée australienne.

S’engage alors une course poursuite d’un genre particulier sur un mode sadique, où Michael Douglas, dans le prolongement de son personnage de Gordon Gekko (le diptyque "Wall Street"), peut s’en donner à cœur joie dans l’expression d’un cynisme teinté d’un paternalisme roboratif.

On ne s’ennuie pas une seconde, même si le propos assez simpliste ne ravira pas ceux qui goûtent davantage à des mets plus subtils mais aussi souvent moins épicés.