Menu Fermer

"Braquage à l'ancienne"

titre original "Going in style"
année de production 2017
réalisation Zach Braff
scénario Theodore Melfi
photographie Rodney Charters
musique Rob Simonsen
interprétation Michael Caine, Alan Arkin, Ann-Margret, Matt Dillon, Christopher Lloyd, Morgan Freeman
version précédente "Going in style", Martin Brest, 1979

La critique de Didier Koch

Ce feel good movie fait écho à l'air du temps, qui veut que les vieilles gloires d'Hollywood se regroupent par paires, trios ou bandes successives pour continuer d'exister, faute de faire briller une étoile largement ternie par une époque où les acteurs sont interchangeables à longueur d'adaptations de comics Marvel ou DC. Dans le domaine des films d'action des années 80 ressuscités,  Sylvester Stallone a crée sa propre franchise avec la saga "Expendables", où le rejoignent Mel Gibson, Bruce Willis, Arnold Schwarzenegger et autres Dolph Lundgren ou Jean-Claude Van Damme. Très actif dans le domaine, Sly va jusqu'à improviser, avec "Match retour" ("Grudge match") en 2013, un combat entre Rocky et le Jake LaMotta de "Raging Bull", avec Robert de Niro à ses côtés qui remet les gants à plus de 70 ans.

Tous les genres cinématographiques y passent selon les rôles marquants de ces grands acteurs du passé qui ne veulent pas raccrocher. Le résultat est la plupart du temps attendu, mais aussi sympathique, car fleurant bon la nostalgie. C'est encore le cas ici avec la réunion de Michael Caine, Morgan Freeman, Alan Arkin et Ann-Margret pour un remake d'un film méconnu de Martin Brest sorti en 1979 ("Going in style"). Trois retraités, voyant leur pension mangée par la délocalisation de leur ancienne entreprise, décident de commettre un hold-up.

Entre valse-hésitation sur l'opportunité de l'opération et attaque rhumatismale, le scénario de Theodore Melfi joue parfaitement avec les effets propres à séduire le spectateur adepte de ce nouveau genre tout à fait en phase avec le vieillissement des populations occidentales. Michael Caine, Morgan Freeman et Alan Arkin sont de vieux routiers qui ont plus d'un tour dans leur poche pour pallier les insuffisances d'une intrigue un peu paresseuse.

Si le film est éminemment sympathique, il est difficile de le recommander pour autre chose qu'un moment de détente, qui sera bien sûr envisagé différemment selon l'âge et le tempérament de chacun.