Menu Fermer

"X-men"

titre original "X-men"
année de production 2000
réalisation Bryan Singer
scénario d'après les personnages "Marvel" de Stan Lee et Jack Kirby
interprétation Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Famke Janssen, Halle Berry, Rebecca Romijn-Stamos, Anna Paquin
 
épisodes suivants • "X-men 2", Bryan Singer, 2003
• "X-men - L'affrontement final", Brett Ratner, 2006

La chronique de Gilles Penso : cliquer ici.

La critique de Pierre

J'avais a-do-ré ce film à sa sortie, qui remonte déjà à loin. Et il est ressorti, ainsi que sa suite, en Blu-ray grâce à la sortie de "Wolverine", le film. J'ai commencé par revoir "X-men 2", dont j'avais un grrrrrand souvenir de cinéma, et j'avoue que j'ai été un tout petit peu déçu à la revoyure (notamment par les combats, foutraques, et par une fin longuette). J'ai fini par me refaire le premier. Qu'en est-il donc ?

Le pitch : un groupe de gentils mutants, les X-men, menés par Charles Xavier (J.-L. Picard), font face à des mutants qui veulent asservir les humains, menés par Eric Lensherr/Magneto (Ian McKellen)...

Le film pâtit parfois des conditions manifestement difficiles dans lesquelles il a été tourné. Tout va très vite, plein de scènes ont été coupées au montage ; à part Patrick Stewart, les acteurs ont été castés au dernier moment (on ne compte plus le nombre de réalisateurs et d'acteurs attachés au projet avant qu'il ne se fasse).

Miraculeusement, chacun se révèle être la bonne personne au bon moment : Bryan Singer a carrément du talent dans les scènes d'action (très beaux combats avec Wolverine) ; Hugh Jackman, complètement inconnu avant, habite pleinement son rôle ; Stewart et McKellen sont justes parfaits.

Il y a de bien belles images là-dedans ; à une ou deux reprises, Singer a même quelques fulgurances un peu poétiques qui restent en mémoire (Singer est clairement inspiré par Ian McKellen : cf. un plan où il s'envole dans la scène finale, la prison en plastique, entre autres).

L'enchaînement rapide des scènes, sans doute plus dû à des conditions difficiles qu'à une intention réelle, se révèle être une force : on ne s'ennuie pas une seconde. Le scénario est intelligent et fait passer habilement les choses les plus difficilement transposables du comics(Wolverine passe un bon moment à se moquer des surnoms des super-héros).

Et en plus, il y a Famke Janssen...

"X-men" reste donc un très bon film et, à mon avis, tient mieux l'épreuve du temps que le 2. À (re)voir, donc.

Couverture du Cinefantastique d'août 2000
Couverture du American Cinematographer de juillet 2000