Menu Fermer

"Whitney"

titre original "Whitney"
année de production 2018
réalisation Kevin Macdonald
scénario Kevin Macdonald

La critique de Sébastien Miguel

L'Amérique, sa démesure, sa quête de pureté et sa folie dévastatrice.

Tragédie d'un gâchis, les années 80 se retrouvant magistralement résumées dans un montage éblouissant d'à peine 2 minutes aux sons du "I Wanna Dance with Somebody".

Illustration de l'envers du rêve américain dont le brillant cinéaste démontre, dès le début, la fatalité avec ce cauchemar récurrent de la jeune Whitney tentant de fuir le diable qui la poursuit.

Les révélations sur les traumas de l'enfance (pour la première fois dévoilés) ne peuvent complètement expliquer les affres autodestructrices dans lesquelles l'artiste sombra corps et âme.

Les croquis du Malin dessinés par son ex-mari Bobby Brown lui-même dans leur maison tombeau, les ombres qui dévorent la chambre d'hôtel où elle meurt seule et les maltraitances inimaginables qu'elle fera subir à son unique enfant convoquent une deuxième lecture, métaphysique et glaçante.

L'omnipotence et la toute puissance du maître des enfers.