Menu Fermer

"Voyage of time : au fil de la vie"

titre original "Voyage of time: life's journey"
année de production 2016
réalisation Terrence Malick
scénario Terrence Malick
photographie Paul Atkins
interprétation Cate Blanchett (narratrice)

La critique de Sébastien Miguel

Œuvre la plus expérimentale de son auteur, mais ayant parfaitement sa place dans une filmographie qui tend depuis longtemps vers l'universel.

Sorte de pendant de "The tree of life", "Voyage of time" explore la terre Mère, l'immensité de l'univers et les interrogations mystiques.

Le livre d'images est somptueux. Les visions splendides des laves sous-marines, la fureur des volcans du début du monde...

Mais les sibyllines envolées poétiques deviennent (même sur les petites 90 minutes du film) plutôt répétitives et cela, malgré la voix caressante de Cate Blanchett. Le fond n'a rien de bien original non plus (cf. le documentaire français "Genesis" de Claude Nuridsany et Marie Pérennou, 2004).

Reste un sens du lyrisme majestueux et un montage iconoclaste (l'irruption choquante des images en Hi-8 * de la mise à mort des bœufs sacrés).

Un jolie petit intermède du maître. En mode mineur.

* Le Hi-8 est un standard analogique d'enregistrement pour les caméscopes grand public. Il s'agit d'une évolution du 8 mm. Avec le Hi-8, un standard 100 % Sony pour lequel 27 constructeurs ont acquis une licence, on était arrivé à une sorte de pax camescopia sur le marché de la vidéo analogique. Sa définition est comparable au standard numérique de 560 × 480 (268 800 pixels).