Menu Fermer

"Tennessee Valley"

Succédané de "Sur la route de Madison"

titre original "The only thrill"
année de production 1997
réalisation Peter Masterson
interprétation Diane Keaton, Sam Shepard, Diane Lane, Robert Patrick

La critique de Didier Koch

"Tennessee Valley" de Peter Masterson, ancien acteur reconverti réalisateur, tiré d'une pièce de Larry Ketron, propose une réflexion douce amère sur les amours inachevées ou inaccomplies qui sont souvent le résultat d'un souvenir encombrant ou de la peur de s'engager.

Pour illustrer son propos, Masterson suit sur plus de trente ans deux couples composés de Carol (Diane Keaton) et Reece (Sam Shepard) et de leurs enfants respectifs Katherine (Diane Lane) et Tom (Robert Patrick). Le film enjambe les années sans trop de fil directeur et de vraisemblance dans le seul but de montrer qu'il ne faut pas laisser passer le bonheur qui s'offre à vous, la vie étant bien trop courte.

Carol et Reece, qui n'arriveront jamais réellement à communiquer sur leur envies respectives à cause de leur trop grande pudeur, ne pourront jamais à concrétiser l'union durable qui leur tendait les bras. La mort de Carol ne fera que nourrir les regrets de Reece, enfermé dans sa solitude pour n'avoir jamais voulu admettre qu'une autre vie était possible après la mort accidentelle de la mère de son fils. Les deux enfants, qui ont naturellement pris la même direction, sauront-ils se donner une chance ?

"Sur la route de Madison", sur un thème similaire, a sans aucun doute guidé Masterson dans la tonalité donnée à son film, Sam Shepard ayant une parenté physique certaine avec Clint Eastwood. La narration beaucoup plus elliptique de "Tennessee Valley" ne supporte certes pas la comparaison avec celle, limpide, de son aîné, mais en dépit de cette petite faiblesse, le film délivre de jolis moments grâce à un quatuor d'acteurs très investis.