Menu Fermer

"Rambo III"

titre original "Rambo III"
année de production 1988
réalisation Peter MacDonald
scénario Sylvester Stallone
interprétation Sylvester Stallone
épisodes précédents • "Rambo", Ted Kotcheff, 1982
• "Rambo II : la mission", George Pan Cosmatos, 1985
 
épisode suivant "John Rambo", Sylvester Stallone, 2008

La chronique de Nanarland : cliquer ici.

Dieu aurait pitié, pas lui (la critique de Pierre)

Chef-opérateur qui a une belle filmo, Peter Mac Donald a eu la chance de se voir offrir la réalisation de la suite de l'un des plus grands succès au box-office ever, "Rambo II : la mission". Ça a donné ce grandiose "Rambo III", un peu oublié aujourd'hui, ce qui est vraiment très injuste.

Le pitch : Trautman, le mentor de Rambo, est capturé en Afghanistan par un affreux général russe au doublage ridicule. Les militaires doivent le libérer et décident de faire appel - officieusement - à un mec qui connait le merdier... Reclus en Thaïlande, Rambo sort de sa retraite et part en Afghanistan...

Pfiou... Qu'est-ce qu'on rigole ! Comme je l'ai déjà précisé, le plus important dans ce film est certainement le doublage du méchant russe, qui est instantanément drôle. Ça m'a fait marrer tout le temps que ça a duré. Franchement, on se demande si ce n'était pas du second degré, c'est pas possible. Bref, "Rambo III" nous offre ce qu'on attend de lui : 1) de l'action musclée, 2) des punchlines à gogo. Jugez plutôt ce dialogue au talkie-walkie :
- Igor ? Igor ? Réponds moi !
- Igor ne répondra plus jamais...
- Mais qui est à l'appareil ?
- Ton pire cauchemar...

Allez, ça n'est peut-être pas un festival aussi réussi que "Rambo II : la mission", dont les scènes d'action sont bien mieux faites, c'est vrai. Et pour tout dire, on est ici à fond dans le nanar. Le film est rigolo rétrospectivement, parce que Rambo se fait aider par des gentils Afghans anti-russes. Bref, n'en tirons pas non plus de grandes analyses politiques : on rigole, et c'est déjà pas mal.

Après ça, Peter MacDonald a réalisé deux "très grands" films : "L'histoire sans fin 3" (on aurait préféré qu'elle prenne fin dès le premier épisode) et "Légionnaire", avec Van Damme et la môme Piaf. Quel beau duo !