Menu Fermer

"Once upon a time... in Hollywood"

« You fuckin' hippies came up here to smoke dope on a dark road, huh? »

titre original "Once upon a time... in Hollywood"
année de production 2019
réalisation Quentin Tarantino
scénario Quentin Tarantino
photographie Robert Richardson
interprétation Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie, Emile Hirsch, Margaret Qualley, Timothy Olyphant, Dakota Fanning, Bruce Dern, Mike Moh, Luke Perry, Damian Lewis, Al Pacino, Rafal Zawierucha, Damon Herriman, Kurt Russell, Zoë Bell, Michael Madsen

Le titre du film

Il s'agit d'une référence à Sergio Leone, réalisateur de "Once upon a time in America" et "Once upon a time in the West" (1968).

La critique de Citizen Poulpe : cliquer ici.

La critique de Sébastien Miguel

Reconstitution fastueuse à l'ancienne, photo de Robert Richardson, mises en abîme brillantes, scènes de comédie hilarantes : Pitt en homme grenouille meurtrier, le combat de Bruce Lee, DiCaprio en Steve McQueen dans "La grande évasion"...

Tarantino exalte la beauté des femmes (Margaret Qualley, éblouissante de sensualité) et fait de Sharon Tate (Margot Robbie, incandescente) une vestale diurne, symbole de vie, d'amour et de lumière.

La tendresse transparait souvent dans cette impressionnante montagne d'images à la gloire de la culture pop américaine et le film obéit à une narration moins éclatée et bien plus sereine que d'habitude.

Le cinéaste oppose avec brio les névroses explosives de DiCaprio (formidable) à la cool attitude hyper virile de Brad Pitt (olympien).

Les fantômes du passé reprennent vie le temps d'une projection, et Tarantino replonge dans ses premiers voyages cinéphiliques, ses souvenirs d'enfance.

Ode nostalgique à un monde disparu où les extravagances, les passions et les folies humaines se retrouvent transcendées par le pouvoir éternel du cinéma.

Casting étincelant.

Soundtracks

On peut entendre dans le film des extraits des chansons suivantes : "Mrs. Robinson" (Simon & Garfunkel), "Hush" et "Kentucky Woman" (Deep Purple), "California Dreamin'", "Out Of Time" (The Rolling Stones), "Twelve Thirty (Young Girls Are Coming To The Canyon)" (The Mamas and the Papas), "The House That Jack Built" (Aretha Franklin).
On peut également y entendre des extraits de compositions originales de Maurice Jarre (pour le film "Juge et hors-la-loi"), Bernard Herrmann et Ennio Morricone.

Références cinématographiques
Elles sont très nombreuses :
- conversations/dialogues : propres films de Tarantino ("Inglourious basterds", "Boulevard de la mort", "Kill Bill") ou films d'autres réalisateurs ("Rosemary's baby" de Roman Polanski, "La vallée des poupées" avec Sharon Tate, "Easy rider", "Tess" de Roman Polanski avec Sharon Tate, "The devil's rejects") ;
- images (affiches ou extraits de films) : "La grande évasion", "Le bal des vampires" de Roman Polanski, "Le démon des femmes", "Tora! Tora! Tora!", "Austin Powers" ;
- musique : "Le Lauréat", "Juge et hors-la-loi".

Affiches de films fictifs

Photos de tournage

Margot Robbie et Robert Richardson
Leonardo DiCaprio et Quentin Tarantino