Menu Fermer

"Nimitz, retour vers l'enfer"

titre original "The final countdown"
année de production 1980
réalisation Don Taylor
photographie Victor J. Kemper
interprétation Kirk Douglas, Martin Sheen, Katharine Ross, Charles Durning

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Le porte-avions nucléaire Nimitz est, en 1980, pris dans une tempête et se retrouve... en 1941, avant l'attaque de Pearl Harbor. Le commandant suit l'avance japonaise : doit-il intervenir et modifier le cours de l'histoire ? Un excellent film de science-fiction servi par de gros moyens, puisque le film est tourné sur l'un des plus beaux "gadgets" du Pentagone.

Le porte-avions en question

L’USS Nimitz (CVN-68 *) est un porte-avions polyvalent américain à propulsion nucléaire. Il fait partie des 10 porte-avions géants de l'US Navy et est actuellement l'un des plus puissants navires de guerre au monde.

Le navire a été baptisé Nimitz en hommage à l'amiral Chester Nimitz, qui commanda la flotte Pacifique lors de la seconde guerre mondiale. La devise du navire est « Teamwork, a Tradition » (soit en français : « Le travail d'équipe, une tradition »).

Le Nimitz apparait dans le roman "Tempête Rouge" de l'écrivain américain Tom Clancy, où il subit une attaque de missiles.

USS est un préfixe de navire des navires de guerre de l'US Navy. Il est l'abréviation de United States Ship. Dans un autre film américain, "USS Alabama" correspond au nom du sous-marin nucléaire dans lequel se déroule l'action.

* "CVN" étant l'abréviation des mots anglais désignant cette catégorie de navires, soit carrier, vessel et nuclear, et "68" faisant référence à l'année (1968) de mise en chantier de la quille