Menu Fermer

"Menace toxique"

titre original "Fire down below"
année de production 1997
réalisation Félix Enríquez Alcalá
production Steven Seagal
interprétation Steven Seagal, Harry Dean Stanton, Kris Kristofferson, Marg Helgenberger, Stephen Lang, Brad Hunt

La critique de Pierre

En 1997, Steven Seagal est au plus mal. Son "Piège à grande vitesse" est loin d'avoir eu le succès de "Piège en haute mer", ses films marchent moins bien et il commence à avoir une propension très, très nette à l'embonpoint. C'est dans ces conditions qu'il se lance dans la production et l'interprétation de ce splendide "Menace toxique", film écolo réalisé par un yes-man inconnu et servile.

Le pitch ? L'agent fédéral Jack Taggart - devinez qui l'interprète - est envoyé dans un trou paumé du Kentucky pour enquêter sur des déchets toxiques, ce qui peut apparaitre dangereux, vu que son pote et collègue qui l'a précédé s'est fait tuer. Taggart, qui se fait passer pour un menuisier travaillant pour le pasteur, va donc sympathiser avec les habitants mineurs de ce trou paumé, un peu comme Dale Cooper dans "Twin Peaks", mais aussi s'attirer les foudres du puissant et riche Orin Hanner Sr... (Une question : comment se faire passer pour un menuisier quand on ressemble à Seagal ?) Et de fait, notre ami va délaisser la réparation des portes pour s'occuper de castagner les méchants.

Notons que les bagarres se font nettement plus molles et rapides que dans le passé : on sent la tentation du fameux cassage de bras, mais Seagal ne fait ici que tordre le bras de ses adversaires sans aller jusqu'au bout de son idée (il est devenu plus grand public et plus gros, depuis "Justice sauvage").

La grande exclu : à défaut de jouer du poing, Seagal joue de la gratte ! Dans une scène mémorable, il tape le bœuf avec un country man local.

Rayon second couteau, notons la présence de Harry Dean Stanton ("Paris Texas, mais aussi "New York 1997", dans lequel il joue "Brain") dans le rôle d'un vieux bouseux local.

Le méchant est absolument excellent, ce n'est autre que Kris Kristofferson lui-même ! Ses dialogues avec Seagal sont mémorables. Il tente de l'acheter et Seagal lui répond : « C'est vrai, j'ai un prix : j'arrête mon enquête si tu fais revivre mon pote. Ou si tu arrêtes de déverser tes déchets dans la nature. » Et Kristofferson lui répond avec un grand sourire : « Je vous pisse dessus, Monsieur ». Excellent !

Notons qu'on ne verra la menace toxique du titre que dans une scène, où elle prend la forme d'un liquide vert fluo qui fait très mal quand on se le prend dans la figure.

Notons enfin que la romance tient, hélas, une place très importante dans ce film. Seagal a un crush pour une meuf que personne n'aime dans le village, en raison d'un passé judiciaire mystérieux (mais il suffira à Steven de lire deux coupures de journaux pour comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette affaire - ainsi que des secrets de famille cachés de tous jusqu'ici). Le frère de la meuf est joué par Stephen Lang, connu pour avoir joué le journaliste Freddy Lounds dans "Le sixième sens".

Au final : 1h30 très sympa, à l'image de notre Steven adoré !