Menu Fermer

"Match retour"

titre original "Grudge match"
année de production 2013
réalisation Peter Segal
photographie Dean Semler
interprétation Sylvester Stallone, Robert De Niro, Alan Arkin, Kim Basinger

La critique de Didier Koch

On n'en a pas fini avec le retour des vieilles gloires. Vous aviez rêvé d'un combat entre le Jack La Motta de "Raging Bull" et l'indestructible Rocky ? Sylvester Stallone, qui recycle tant qu'il le peut ses deux seuls faits de gloire (Rocky et Rambo) à travers des films gentiment parodiques (la saga "Expendables"), vous l'offre la main sur le cœur.

En toute logique, les fans du De Niro de la grande époque devraient détester le film, même s'ils sont habitués depuis quinze ans à voir l'acteur mythique s'auto-parodier. Tout est en effet réuni pour que l'on déteste le film. Un Stallone ressemblant de plus en plus à la chose du docteur Frankenstein toujours aussi nuancé dans son jeu, et un De Niro qui déforme à qui mieux-mieux son visage ridé à force de reproduire les mimiques de feu Travis Bickle (héros de "Taxi driver", 1976).

On devrait détester, c'est sûr, et pourtant on aime quand même un peu. Pourquoi donc ? Sans doute à cause de la formidable naïveté qui n'a jamais quitté Stallone et sa capacité à se moquer de lui-même. C'est certain, il n'a plus tellement figure humaine, mais on s'est habitué avec le temps à sa tronche mi-cabossée, mi-botoxée. Même qu'on ne voudrait plus qu'on nous le change !

La bonne idée surprise de Sly est de nous offrir en cadeau la très belle Kim Basinger qui, elle, porte allégrement et sans trop de chirurgie ses soixante printemps.

C'est lourdingue, pompier, par moment ridicule ou pathétique, mais on en redemande. Allez savoir !

Enfin, ne loupez surtout pas le générique de fin, vous y verrez Mike Tyson et Evander Holyfield dans un gag désopilant.