Menu Fermer

"Maniac cop"

Maniac cop

titre original "Maniac cop"
année de production 1988
réalisation William Lustig
scénario Larry Cohen
interprétation Tom Atkins, Bruce Campbell, Richard Roundtree
suite "Maniac cop 2", William Lustig, 1990

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Série B vigoureuse, sans temps mort, et qui promet une suite. Du travail bien fait.

La critique de Pierre

Il fut une époque, les années 80, où le ROI de la série B méchante et maligne était William Lustig, depuis reconverti dans l'édition de films bis en DVD (les éditions zone 1 de Dario Argento, Lucio Fulci et George Romero, c'est lui).

Après les succès de "Maniac" et de "Vigilante", Lustig s'est associé à un autre maîîîître de la série B, Larry Cohen ("Le monstre est vivant") pour donner naissance à "Maniac cop", un succès de ces années-là.

Comme souvent chez Larry Cohen, le mal vient d'un truc auquel tout le monde fait a priori confiance (Cohen avait réalisé "L'Ambulance" et a scénarisé "Phone booth"). Ici, c'est un flic new-yorkais qui se met à buter tout le monde. C'est l'inspecteur dépressif Tom MacRae (Tom Atkins, attachant) qui mène l'enquête. Il tombera nez à nez avec une foutrée de seconds couteaux et de trognes attachantes du cinéma B US, dont Richard Roundtree ("Shaft"), Bruce Campbell ("Evil dead"), et même Sam Raimi (le temps d'une apparition).

Comme d'hab', Lustig a une prédilection pour le graveleux, dont notamment une scène de douche, talentueusement mise en scène (et qui sera reprise telle quelle dans le 2, sans aucune retouche).

Le film est bien rythmé, toujours amusant, avec ce qu'il faut de suspense : une excellente série B.