Menu Fermer

"Les Affranchis"

Scorsese vs. the mob : blood & pasta

titre original "Goodfellas"
année de production 1990
réalisation Martin Scorsese
scénario Martin Scorsese et Nicholas Pileggi, d'après le livre "Wiseguy" de ce dernier
photographie Michael Ballhaus
montage Thelma Schoonmaker
production Irwin Winkler
interprétation Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci, Paul Sorvino, Lorraine Bracco, Frank Vincent,
Samuel L. Jackson, Catherine Scorsese, Charles Scorsese
récompenses • Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Joe Pesci
Lion d'argent du meilleur réalisateur au festival de Venise 1990

Le générique de Saul Bass : cliquer ici.

La critique de DVDClassik : cliquer ici.

T-shirt à commander sur lastexittonowhere.com

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Une voiture avec trois individus roule sur une route de nuit ; ils parlent quand des tapements répétés viennent les inquiéter. La suite est époustouflante. Cette scène d'introduction, qui restera sans aucun doute dans l'histoire du cinéma, annonce l'atmosphère du film, relayée par la première intervention du personnage principal : « J'ai toujours voulu devenir un gangster », qui détermine les fondements de l'œuvre.

"Les Affranchis" est l'histoire - tirée des confessions véridiques d'un gangster repenti - d'un homme dont le désir de reconnaissance et d'honorabilité ne peut passer que par l'appartenance à un milieu, qui pour en être paradoxalement totalement dénué, se l'accapare grâce au seul moyen qui justifie à ses yeux tous les écarts : l'argent.

Servi par une interprétation irréprochable, le film de Scorsese est fort, violent dans la réalité de son univers, tragi-comique par la noirceur de l'humour dont il fait preuve à chaque situation.

Maîtrisé du début à la fin, on a ici un film qui rejoint le cercle restreint des œuvres qui font référence.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Peut-être le chef-d'œuvre de Martin Scorsese à ce jour ; cette stupéfiante plongée dans un maelström d'agitation hyperactive et de violence insane est son film le plus survolté et - malgré la révulsion que peuvent inspirer certains personnages, certaines actions représentées -, le plus euphorisant.

Les "affranchis" de Nicholas Pileggi (qui adapte avec Scorsese son livre "Wiseguy", biographie d'un petit gangster new-yorkais) sont des crapules, voire des monstres, mais de chacun on pourrait dire qu'il est "une force qui va", force que propulse et redouble une mise en scène torrentielle.

Le « What do you mean, I'm funny? » de Joe Pesci devient une réplique aussi anthologique que le « You're talking to me? » de De Niro dans "Taxi driver".

Les Affranchis - photo 1

Les Affranchis - photo 2

Les Affranchis - photo 3

Les Affranchis - photo 4

Photos de tournage

Martin Scorsese, Robert De Niro, Catherine Scorsese,
Ray Liotta et Joe Pesci