Menu Fermer

"La jeune fille et la mort"

titre original "Death and the Maiden"
année de production 1994
réalisation Roman Polanski
scénario Rafael Yglesias et Ariel Dorfman, d'après la propre pièce de ce dernier
photographie Tonino Delli Colli
montage Hervé de Luze
musique Wojciech Kilar
costumes Milena Canonero
réalisation Sigourney Weaver, Ben Kingsley, Stuart Wilson

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Superbe méditation sur les rapports bourreaux-victimes, plus schématique toutefois que dans "Portier de nuit" (1). Les considérations sur la légitimité de la vengeance et sur les difficultés des démocraties après l'effondrement des dictatures laissent vite place à un très habile suspense : le Dr. Miranda n'est-il pas victime d'une erreur ? Le malaise et l'angoisse sont entretenus par la nuit de tempête au cours de laquelle se déroule l'action. Rapidement, Polanski nous fait oublier qu'il s'agissait à l'origine d'une pièce de théâtre. Ben Kingsley domine de loin la distribution.

(1) film italien réalisé par Liliana Cavani en 1974

La pièce d'origine

La pièce de théâtre en 3 actes écrite par Ariel Dorfman s'est donnée à partir du 17 mars 1992 pour 159 représentations au Brooks Atkinson Theater de New York. Elle fut mise en scène par Mike Nichols, qui dirigea Glenn Close, Gene Hackman et Richard Dreyfuss.

Le titre du film

Il s'agit du nom du quatuor à cordes n°14 en ré mineur D. 810 écrit par Franz Schubert (1797-1828) en mars 1824, quasi contemporain de son quatuor n°13 en la mineur "Rosamunde", mais achevé 2 ans plus tard seulement. La première a eu lieu, à titre privé, le 29 janvier 1826 et sa première publication en 1831, soit 3 ans après le décès du compositeur autrichien.
Dans le film, le personnage interprété par Sigourney Weaver a été torturé par la police secrète d'une dictature, et l'un de ses bourreaux aimait à écouter cette œuvre de Schubert pendant son "travail".
Le quatuor comporte 4 mouvements (Allegro, Andante con moto, Scherzo-allegro molto et Presto, voir en haut de la page), dont l'exécution dure un peu plus de 30 minutes. Le 2e mouvement est une série de 5 variations sur le thème extrait de son lied pour voix et piano opus 7 n°3 D. 531 "La Jeune fille et la Mort", écrit en février 1817 sur un poème de l'allemand Matthias Claudius.

Texte original allemand du lied et traduction française

Das Mädchen
Vorüber ! Ach, vorüber !
Geh, wilder Knochenmann !
Ich bin noch jung, geh Lieber !
Und rühre mich nicht an.
La jeune fille
Va-t'en ! Ah! va-t'en !
Disparais, odieux squelette !
Je suis encore jeune, va-t-en !
Et ne me touche pas.
Der Tod
Gib deine Hand, du schön und zart Gebild !
Bin Freund, und komme nicht, zu strafen.
Sei gutes Muts ! ich bin nicht wild,
Sollst sanft in meinen Armen schlafen !
La Mort
Donne-moi la main, douce et belle créature !
Je suis ton amie, tu n'as rien à craindre.
Laisse-toi faire ! N'aie pas peur
Viens doucement dormir dans mes bras !

La Jeune fille et la Mort

Photos de tournage