Menu Fermer

"La dernière tentation du Christ"

titre original "The last temptation of Christ"
année de production 1988
réalisation Martin Scorsese
scénario Paul Schrader
photographie Michael Ballhaus
musique Peter Gabriel
montage Thelma Schoonmaker
production Barbara De Fina
interprétation Willem Dafoe, Harvey Keitel, Barbara Hershey, Harry Dean Stanton, David Bowie, John Lurie, Verna Bloom

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

En dehors du scandale qu'il déclencha et des violences qui suivirent, le film paraît plutôt manqué sur le plan strictement esthétique (le lion, la résurrection de Lazare...) et terriblement long. Le bruit enfin calmé, il devrait tomber dans l'oubli.

Critique extraite de 50 ans de cinéma américain de Bertrand Tavernier et Jean-Pierre Coursodon

Un Christ humain, trop (?) humain. Martin Scorsese réalise enfin le projet de sa vie, souvent différé, l'adaptation du roman révisionniste et spéculatif de Nikos Kazantzaki. Tous les thèmes du cinéaste au premier degré. Une approche contemporaine, qui dépoussière la tradition et scandalise les demeurés pour qui, hors de Saint-Sulpice, il n'est point de salut.

Critique extraite du Dictionnaire des films de Georges Sadoul

Film inégal et souvent maladroit dans sa sincérité même, cette "dernière tentation" qui suit Jésus pas à pas dans son quotidien de doutes et d'inquiète humanité, et donne un rôle central à Judas, n'est sans doute pas la meilleure "passion" qu'ait donnée Scorsese. De ce point de vue, "Raging Bull", itinéraire d'un boxeur vers le salut en passant par la chute, était plus convaincant. Mais l'ambition du projet - montrer un Christ "humain, trop humain", frère des hommes, était haute. D'autant plus basses furent les attaques portées contre lui (en France surtout, d'autres pays de même culture catholique s'étant moins fait remarquer), qui aboutirent, après de multiples incidents et agressions, à sa rapide disparition des écrans.

Blu-ray et DVD The Criterion Collection
Martin Scorsese, Barbara Hershey, Willem Dafoe et Harvey Keitel sur le tournage du film

Couverture du Positif d'octobre 1988

Couverture de La revue du cinéma de janvier 1989