Menu Fermer

"Il faut sauver le soldat Ryan"

titre original "Saving private Ryan"
année de production 1998
réalisation Steven Spielberg
photographie Janusz Kaminski
musique John Williams
montage Michael Kahn
interprétation Tom Hanks, Tom Sizemore, Edward Burns, Barry Pepper, Vin Diesel, Giovanni Ribisi, Jeremy Davies, Matt Damon, Paul Giamatti, Dennis Farina
récompenses • Oscar du meilleur réalisateur
• Oscar du meilleur montage
• Oscar du meilleur son
• Oscar du meilleur mixage

L'avis de Quentin Tarantino

Spielberg accomplit quelque chose d’inouï avec l’ouverture de ce film. Lorsque vous découvrez sa séquence du Débarquement, il ne vous est plus possible de regarder celle du "Jour le plus long", ou même de "Au-delà de la gloire", de Samuel Fuller.

J’avais été secoué de manière comparable par "La liste de Schindler". J’ai pourtant vu beaucoup de films sur l’Holocauste, mais aucun n’est parvenu à me procurer la sensation de me retrouver à ce point à l’intérieur d’un camp de concentration.

"Il faut sauver le soldat Ryan" m’a fait prendre conscience de certaines questions soulevées par le cinéma de guerre que j’aurais été incapable de me poser tout seul. L’idée que quarante hommes sur un bateau se font exterminer en quelques secondes par une salve de mitraillette est terrifiante. Peut-on imaginer carnage plus atroce ? D’évidence, oui. Sauf que, au fil de la scène, vous êtes persuadés d’assister à la pire boucherie de l’histoire.

La séquence du combat à l’arme blanche entre un soldat américain et un nazi, à la fin du film, reste aussi marquante que celle du Débarquement. Je déteste les films de guerre où l’on me montre un soldat tuer ses adversaires sans transpirer, à croire que ces derniers sont des freluquets. Si je me battais pour sauver ma peau, je crois que je me donnerais un peu plus de mal. C’est long de tuer quelqu’un, il faut transpirer, et même avec cela, vous n’avez aucune garantie de parvenir à vos fins. Le film de Spielberg a su admirablement mettre en scène cette dimension.

Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Énorme succès pour ce très beau film de guerre qui ne dissimule rien des horreurs des combats et interroge le spectateur : faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un ?

Photos de tournage