Menu Fermer

"Extrême préjudice"

Hommage à "La horde sauvage"

titre original "Extreme prejudice"
année de production 1987
réalisation Walter Hill
scénario John Milius
musique Jerry Goldsmith
interprétation Nick Nolte, Powers Boothe, Michael Ironside, William Forsythe, Clancy Brown, Rip Torne, Thomas Rosales Jr., María Conchita Alonso

La critique de Sébastien Miguel

Échec à sa sortie (car mal distribué par ses producteurs), "Extrême préjudice" a sombré dans l’oubli.

Inspiré d’un vieux script de John Milius, le film réunit un casting impressionnant de gueules de cinéma : Nick Nolte, Powers Boothe, Michael Ironside, William Forsythe, Clancy Brown, Rip Torne et le patibulaire Thomas Rosales Jr. - Clancy Brown parvenant à donner une véritable épaisseur à son personnage de militaire lucide et fataliste.

Le montage est virtuose, la musique synthétique de Jerry Goldsmith très agressive et le film distille son lot de morceaux de bravoure (la présentation du commando, le hold-up raté et le final sanglant à la Peckinpah).

Les rapports de force entre groupes antagonistes donnent lieu à des situations troublantes assez éloignées des habituelles paresses scénaristiques présentes dans ce genre de produit.

Série B manichéenne, violente et hyper virile, mais une parabole efficace sur l’honneur et l’amitié.

Avec "Le Bagarreur" et "Sans retour", un grand Walter Hill.

Extrême préjudice - photo 1