Menu Fermer

"3 heures, l'heure du crime"

You and me, we're gonna have a fight. Today. After school. Three o'clock. In the parking lot.

titre original "Three o'clock High"
année de production 1987
réalisation Phil Joanou
photographie Barry Sonnenfeld
musique Tangerine Dream
interprétation Casey Siemaszko, John P. Ryan, Richard Tyson, Philip Baker Hall

La critique de Sébastien Miguel

Un film adolescent de plus made in eighties ? Oui et non.

L’histoire, ridicule, n’est transcendée que par la mise en scène, gratuite, hypertrophiée et tape à l’œil : Joanou cite l’expressionisme allemand, insiste sur les déformations de perspectives chères à Welles et plagie (avec gourmandise) les effets virtuoses du Scorsese d’"After hours".

3 heures, l'heure du crime - fire alarm

John P. Ryan est un directeur d’extrême droite délectable et Richard Tyson, un hilarant homme de Cro-Magnon.
La série télévisée "Parker Lewis can't lose" (1990-1993) s’est fortement inspirée de ce petit film devenu ‘culte’.

Insignifiant, mais très rigolo. Un premier film débordant d’énergie.